Régles et équipement / Le matériel

La raquette

Le marché des raquettes de badminton est caractérisé par une très grande diversité, qu’il s’agisse du type de raquette, de leur qualité et de leur prix.
 
Cette grande diversité de raquettes est le résultat du développement récent et important du badminton. Cette variété nécessite un minimum de connaissances sur les caractéristiques des raquettes et ce, afin de trouver celle qui correspond le mieux à ses besoins.
 
Le cadre d’une raquette doit avoir une longueur totale ne dépassant pas 680 mm et une largeur totale n'excédant pas 230 mm.
 
Une raquette ne doit pas avoir d'accessoires attachés, autres que ceux utilisés uniquement pour éviter la détérioration ou encore pour permettre d'attacher le manche à la main du joueur à l'aide d'une cordelette.
 
Bien choisir sa raquette
 
Pour choisir une raquette, il faut prendre en compte plusieurs critères tels que :
 
- le type de pratique : occasionnelle, régulière, compétition.
La détermination du type du joueur est un préalable indispensable au choix de la raquette.
Ainsi les débutants préfèreront une raquette d’entrée de gamme. Pour débuter une raquette aux alentours de 30 EUR fera l'affaire. 
         
- le prix : c’est un critère qui peut avoir son importance d’autant que l’amplitude des tarifs est très importante. 
 
- la puissance ou la précision : ce critère est corrélé à l’équilibre, au poids, à la souplesse ainsi qu’à la surface du tamis.
 
- la souplesse : les joueurs cherchant la puissance optent pour une raquette souple alors que ceux qui veulent gagner en précision optent plutôt pour une raquette plus rigide. 
- l’équilibre : il découle de la longueur puisque le point d’équilibre d’une raquette neutre est situé au milieu, soit à 33 cm pour un modèle standard.
Si ce point est > 33 cm, il y a plus de poids en tête et donc plus de puissance ; un point d’équilibre < 33 cm apporte plus de contrôle.
 
- le poids : les raquettes légères sont généralement privilégiées. Ainsi, les raquettes composites avec du graphite ont la côte car, en plus de leur légèreté, elles présentent une grande capacité d’absorption des chocs.
             
- le tamis : pour les débutants, un grand tamis procure de la précision et un cordage mou, pas trop tendu permet d’augmenter la puissance. Un cordage souple fournit plus de puissance qu’un cordage tendu.
 
A éviter :
 
- les raquettes en aluminium avec un joli T en tête.

Ces raquettes très bon marché ne servent qu'à l'initiation et pour jouer sur la plage.
 
Les raquettes en graphites sont plus légères et absorbent mieux les chocs. Elles permettent d'éviter les traumatismes au niveau de l'épaule et du bras.  
        
Il existe également des raquettes avec la tige en graphite et la tête en aluminium qui sont un peu moins chères. Elles conviendront uniquement à un usage loisir. 
    
Une raquette rigide permet d'avoir une bonne précision. 
 
Une raquette souple offre souvent plus de puissance, surtout sur les défenses.
> Pour débuter il vaut mieux avoir une raquette plutôt souple.
 
Une raquette de badminton doit avoir un poids inférieur à 95g.
- Une raquette de plus de 90g est lourde.
- Une raquette de moins de 85g peut être considérée comme légère
- Une raquette avec plus de poids en tête offre plus de puissance. Ce type de raquette est à privilégier pour les attaquants.       
- Une raquette légère en tête est plus maniable et permet d'avoir une meilleure défense.  
   

Combien faut-il avoir de raquettes ?

En loisir, la question ne se pose pas, une seule suffit. 
 
En compétition, il faut toujours prévoir deux raquettes. On n'est jamais à l' abri d'un cordage ou même d'une raquette qui casse. Beaucoup préfèrent avoir deux raquettes identiques mais ce n'est pas obligatoire et en match on vous laissera échanger quelques volants avec votre adversaire en cas de cassage de cordage.
        
A haut niveau, les joueurs ont au moins trois raquettes et souvent, jouent avec n'importe laquelle de façon a toujours avoir la même tension (celle-ci diminue légèrement à force de jouer) et la même usure du grip.
 

Utiliser un surgrip le grip

Le grip d'une raquette se change rarement. On utilise un surgrip, plus léger, qui se pose sur le grip et qui s'use en général assez rapidement (on peut le changer tous les mois).
 
Le but est de permettre une bonne prise de raquette.
 
Si le manche est trop petit, on manque de puissance et on à tendance à trop serrer la raquette, ce qui occasionne parfois des douleurs au niveau du coude.
 
Si le manche est trop gros, on a des difficultés à avoir une prise souple et à la changer pour les revers/drives/amortis.
               
A moins d'avoir de petites mains, il est donc indispensable de placer un surgrip sur sa raquette. On peut devoir superposer deux surgrips pour avoir l'épaisseur voulue.
 
Il existe différents types de surgrip, de la chaussette éponge, qui permet une bonne adhésion en cas d'hyper sudation, au grip fin et ultra-collant qui s'use plus rapidement.
 
C'est une question de sensation, il faut essayer pour trouver le grip le mieux adapté.
 
Conseils :
- Pour l’utilisation d’un surgrip en éponge : ne pas oublier de le laisser sécher après utilisation et de le « rebrosser » légèrement.
- Si, malgré un grip ou un surgrip vous trouvez votre manche glissant vous pouvez, pendant ou après le match, ajouter un peu de talc.
 
cordageLE CORDAGE
 
Excepté sur les raquettes premier prix qui sont équipés d'un cordage très solide (et peu performant), le cordage s'use rapidement et finit par casser.
On a l'embarras du choix pour le changer.
 
Les cordages de la raquette doivent être en boyaux (fibres naturelles) ou en fibres composites d'épaisseur fixe. Son diamètre varie de 0,65 à 0,85 mm.
Plus un cordage sera gros, meilleure sera sa résistance et plus un cordage sera fin et meilleur sera le toucher de volant du joueur.
Plus il est tendu, plus il cassera vite, notamment si l'on fait des frappes excentrées (c'est-à-dire sur les côtés de la partie cordée) et, plus la structure de la raquette sera fragilisée
 
Le problème des cordages haut de gamme qui offrent un excellent touché, c'est qu'ils s'usent très vite. En jouant beaucoup et selon son style jeu, on peut ainsi parfois casser son cordage tous les mois.
Il faut compter entre 15 et 20 EUR pour faire recorder une raquette. Le mieux est d'aller dans un magasin spécialisé pour trouver un bon compromis entre le toucher et la durée de vie.
 

Quelle tension pour le cordage ?

En général on dit que plus le cordage est tendu, plus on a de précision mais moins on a de puissance.
Pour être exact, une plus grande tension apporte souvent plus de puissance et de contrôle mais par contre on perd énormément sur le sweet spot, c'est à dire la zone du tamis sur laquelle la frappe sera efficace.           
 
Pour débuter, on peut commencer avec une tension entre 7 et 9 kg. Tout dépend ensuite de la raquette. Si en étant au fond du cours on peut dégager le volant sans problème derrière le terrain c'est qu'on peut augmenter la tension.              
 
On s'adapte souvent à une tension un peu élevée : les débutants jouent souvent trop avec l'épaule et pas assez avec l'avant-bras ou le poignet. Augmenter la tension oblige à améliorer son geste et à jouer plus en fouetté et bien au centre de la raquette sans quoi le volant ne va pas très loin.              
Les joueurs de très haut-niveau utilisent une tension comprise entre 13 et 16 kg.
 
Conseils :
 
- Pour avoir la tension désirée lors d’un changement de cordage, il est conseillé de rajouter 0,5 kg, ce qui permettra de retrouver la tension voulue après quelques temps ; en effet, après utilisation, la tension du cordage a tendance à se relâcher un peu.
- Vérifier aussi, lors du changement de cordage que les œillets sont en bon état et présents ; en effet, lors de l’utilisation, si l’œillet est défaillant ou inexistant, il est possible que le cordage casse rapidement à cause des frottements.
 

Les volants

Le volant peut être fabriqué en matériaux naturels et/ou synthétiques.
Le volant doit peser entre 4,74 grammes et 5,50 grammes.
 
Les volants en plastique
Pour débuter ou en loisir, on utilise des volants en plastique. Ça coûte moins cher et surtout c'est très résistant.
 
Les volants en plumes
Le volant en plume doit avoir 16 plumes de même longueur fixées dans la base.
Les pointes des plumes doivent former un cercle dont le diamètre est compris entre 58 mm et 68 mm.
 
La vitesse du volant dépend de beaucoup de chose et notamment de la température. Beaucoup de volants sont trop rapides et ont besoin d'être cassé. En fait, on casse légèrement le bout d'une plume sur 4 (pour conserver la symétrie du volant) vers l'extérieur pour ralentir le volant. Pour les volants vraiment rapides, on peut casser une plume sur deux, voir toutes les plumes.             
 
Pour tester, on se place au fond du cours et on doit envoyer le volant de l'autre coté au environ de la première ligne de fond.
            
Conseil :
- en match si le volant est trop rapide et que vos adversaires refusent de le casser, vous pouvez faire intervenir l'arbitre qui désignera un joueur pour les tester.